INNOVER DANS UN CHATEAU - Comment penser de nouvelles activités durables et rentables ?

Publié par Charlotte LE GRELLE, le 22/11/2017
Sous-catégories : Innovation, Témoignage, Recherche.

L'important à retenir dans cet article :

Au cours des 12 derniers mois, nous avons rencontré plus de 70 experts et acteurs du patrimoine pour les interroger sur leurs expériences, leur parler de notre projet, écouter leurs conseils… Nous avons aussi rencontré un enthousiasme encourageant auprès de nos amis, avec qui nous partageons nos réflexions.

Eux aussi, prennent leurs racines dans le patrimoine de notre pays. Eux aussi, sont les acteurs de l’économie de demain.

Avec eux aussi, nous voulions savoir ce qu’évoque le mot « château » et ce qu’il invite à faire aujourd’hui, demain, après-demain…

Voici le résultat d’un brainstorming mouvementé et rafraichissant.


D’hier … à aujourd’hui

Quand on parle de châteaux, notre imaginaire s’emballe, nos souvenirs ressurgissent et nos idées foisonnent tant ces lieux intriguent, font rêver, s’émerveiller, et s’évader.

Les châteaux évoquent la PUISSANCE. Evidente grandeur du monument, de sa stature, de sa splendeur passée et bien souvent rémanente. PUISSANCE historique d’un lieu, où se concentraient les pouvoirs, où se prenaient les décisions, où se provoquaient les rencontres, où se sont jouées les intrigues de l’Histoire

Notez le grand « H » de cette HISTOIRE, qui est aussi celui d’HERITAGE, dont nous sommes les heureux bénéficiaires et les, parfois moins heureux, gardiens. Gardiens du temps, des lieux et des trésors.



Gardiens d’un passé, et surtout d’une continuité. Car cette charge, que nous avons tous vocation à partager, n’est pas seulement celle de conserver, mais celle de TRANSMETTRE.

Comme une coïncidence, notre brainstorming a glissé sur le thème de l’OBSOLSCENCE, avant de poursuivre sur celui de la CULTURE. Evidence et fatalité de la dégradation des bâtiments, qui porte pourtant ce que nous avons de plus précieux : l’immatériel de nos valeurs, de nos histoires, de nos racines… de notre culture en somme.



Pour tout ce qu’il porte de SOUVENIRS, le château est aussi lié, pour beaucoup d’entres eux, à la FÊTE, et à la FAMILLE. Havre de paix, vivant, familial, et ouvert sur le monde. Lieu privilégié de ces moments hors-du-temps qui font de l’éternité une mémoire collective…

Enfin, le château résonne non pas comme un bâtiment isolé, mais comme un ensemble, dans un domaine cohérent : sa cour, ses jardins, ses forêts, le terroir environnant … liant fortement cette notion de château à celle de la nature qui l’entoure et du grand air.



Demain … tout commence

Nous avons été étonnés par l’enthousiasme que suscitait le thème, mais plus encore par les fruits de leurs échanges sur le développement d’activités dans les châteaux.

D’abord, ils se sont accordés sur le fait que l’avenir de ces lieux résidait dans l’ouverture à la modernité et à l’INNOVATION.

En opposition aux activités devenues communes de l’accueil événementiel de court terme, ils ont tourné leur imaginaire vers des activités de MOYEN-LONG TERME, s’inscrivant dans la longévité du lieu et assurant la stabilité des modèles économiques.

Enfin, ils ont privilégié les secteurs des NOUVELLES TECHNOLOGIES et du LUXE, comme les plus susceptibles de valoriser les châteaux comme des lieux d’expériences et d’innovation.

Pour aller plus loin :

Et vous, qu’en pensez-vous ? Dites-le-nous ou venez participer au prochain brainstorming sur l’Economie du château.

Un Grand merci à tous les participant du Brainstorm’ Hephata #1 :

Galiane de Montaigne de Ponçins (EauBouleau & KALI), Adrien Gioux (Schindler SA), Côme de Bodman (Compagnon du Devoir), Maximin

d’Audiffret (Smartflows), Olivia de Villeplé (ALD Direct), Charles Cuvillier (123 Ventures), Alexandre Autheman (CapGemini Consulting)



Commentaires

Dans la même catégorie