AUGMENTER LE NOMBRE DE VISITEURS DANS MON CHÂTEAU – Entretien avec Evelyne Gautier Le Bail, Adjointe au Maire de Fougères

Publié par Indiane Blanc, le 16/03/2018
Sous-catégorie : Témoignage.

L'important à retenir dans cet article :

Accueillir des visiteurs en lien avec des activités dans un château ou un monument n’est pas simple. L’enjeu augmente lorsqu’il s’agit de faire croitre le nombre de visiteurs. Plusieurs techniques sont utilisées pour « booster » les visites et rendre ses espaces attractifs, parmi elles : la communication, la signalétique, la facilitation des transports, l’amélioration de la qualité des activités…

Le Château de Fougères en Bretagne a connu une belle croissance du nombre de visiteurs (plus de 106 000 en 2017). Evelyne Gautier Le Bail, Adjointe au Maire de Fougères nous donne quelques clés. A bien y regarder, ce qui compte serait :
- L’adéquation du lieu aux activités
- L’adéquation des activités au public ciblé

Quelles sont les visites que vous proposez ?



Le Château de Fougères s’adresse à un public très large autour de différents types de visites :
- En groupe ou en individuel :
Des visites libres avec des audio-guides (français, anglais, italien, allemand, espagnol ; ainsi qu’un audio-guide pour enfants).
Des visites guidées avec un guide agréé.
- Des visites classiques : de la forteresse ou dans les tours avec une scénographie sur l’Histoire du Château et son appartenance au royaume de France et de Bretagne (l’histoire des « Marches de Bretagne » entre le royaume et le duché de Bretagne).
- Des visites à thème : un calendrier pendant les vacances scolaires et les week-ends pour proposer des animations proposées par le service patrimoine et pouvant être enrichies en lien avec des associations patrimoniales.
- Des visites guidées en langues étrangères.
- Des livrets en 8 langues : les cinq langues citées précédemment et japonais, russe, néerlandais.
- Des visites en langue des signes (LSF) à la demande.

Il est également possible de visiter la ville selon des thématiques telles que l’époque médiévale.




A quels publics vous adressez-vous ? Quel type de public aimeriez-vous davantage recevoir ?



Notre public cible est constitué principalement de familles avec des enfants. C’est un public plutôt « saisonnier ».

Néanmoins, nous développons un public sur toute l’année, par exemple en nous adressant aux seniors, aux publics affinitaires.
Nous recevons 12 000 scolaires par an et des groupes (environ 7 000 personnes par an). Nous souhaitons développer les packages.


Est-ce principalement de la clientèle Bretonne ou de toute la France ?



En termes de billetterie, 70% de notre clientèle est française. Elle provient majoritairement de la région Grand-Ouest, soit de Bretagne, des Pays de la Loire, et de la Normandie. Une grande clientèle provient aussi de la Région Parisienne.

Nous souhaitons développer la clientèle du Nord de la France, en lien avec les stratégies marketing de la Région Bretagne.

Nous sommes également intéressés par le public international et nous développons des médiations en langues étrangères pour leur donner envie de visiter. Par exemple, nous recevons beaucoup d’anglais et d’espagnols et nous cherchons à élargir à des groupes internationaux comme les japonais ou les américains.

Nous profitons de leur visite du Mont-Saint-Michel, géré par le CMN, et nous souhaitons les faire venir jusqu’au Château de Fougères.


Comment expliquez-vous que le nombre de visiteurs ait augmenté ? Que recherche le public ?



La campagne de communication
Ce phénomène peut être expliqué par notre grande campagne de communication chaque année. Nous en avons lancé une nouvelle l’année dernière. Elle était notamment résumée par une grande affiche, comprenant la photo du château et le slogan « T’as pas vu Fougères, t’as rien vu ».



Par ailleurs, de façon générale, notre politique de communication est « très volontariste ». Elle se présente sous différents canaux :
- Institutionnelle : les affiches, les dépliants touristiques
- Web : les réseaux sociaux et le site internet
- La Presse : des publications dans des revues spécialisées pour les amateurs d’Histoire ou les familles
- Les Labels : Ville d’Art et d’Histoire, Destination Rennes et portes de Bretagne, la marque Bretagne…
- Les Guides : TripAdvisor, Le Petit Futé… (Nous avons de bons retours et de bonnes notes, il est donc important d’avoir de tels relais)
- Les Evènements : La parodie de Harry Potter tournée par le youtubeur Joueur du Grenier, l’émission de Stéphane Bern, le Tour de France qui va venir à Fougères et qui amène du public venant de 360 pays dans le monde…

Cela nous confère une visibilité importante et amène ainsi davantage de visiteurs.

Créer une expérience
Le public souhaite ici vivre une expérience, que ce soit en famille, avec des amis… Il faut leur proposer des animations et des évènements qui évoluent sans cesse. Le rôle des nouvelles technologies est important.

S’adresser aux bons publics
Il y a toujours des amateurs d’Histoire qui recherchent simplement la visite du patrimoine du château ! Il ne faut pas les négliger.


L'utilisation des nouvelles technologies est-elle importante pour attirer du public ?



Cette utilisation est même primordiale !

Aujourd’hui nous utilisons la scénographie, soit une médiation visuelle et sonore des scènes historiques, qui est à la fois un média technologique visuel et sonore, mais nous avons de nombreux projets.

En effet, une étude est menée en ce moment avec d’autres sites afin d’apporter de nouvelles technologies dans le cadre de travaux de recherches européens :
- Un casque Oculus pour une réalité augmentée
- Une salle immersive
- Des animations de Réalité Virtuelle grâce à des casques spéciaux
- L’utilisation de tablettes

Cela se met en place progressivement, et sera prêt pour 2019-2020.




L’organisation de l’ensemble de ses activités au sein du château nécessite quelles ressources ?



Le Château est public et est géré en régie. Le budget de la ville est séparé entre les animations, l’entretien et la conservation du château, le personnel.
Pour donner une fourchette, le budget pour les animations estivales du soir varie entre 40 000 et 50 000€.

Mais ce qui importe, c’est le chiffre d’affaires dégagé par ces investissements. Celui ci est de 550 000€, et ses recettes sont absolument essentielles pour la ville.

En ce qui concerne les effectifs, nous avons un ensemble de permanents et de saisonniers qui travaillent au château :
- Une responsable qui s’occupe de l’ensemble,
- un animateur du patrimoine qui gère trois guides permanents, une dizaine de guides-conférenciers agréés vacataires et les saisonniers. Il est obligatoire que nous ayons des guides-conférenciers car nous possédons le label Ville d’Art et d’Histoire depuis 1984.
- Une équipe administrative composée de deux personnes à l’accueil des individuels et la réservation des groupes.
- Un technicien de maintenance pour la scénographie et les spectacles, ainsi que du personnel d’entretien,
- des intermittents du spectacle qui travaillent à l’année sous forme de prestations, mais qui peuvent aussi jouer dans d’autres sites que le nôtre.


Quelles clés donneriez-vous à un propriétaire qui désire augmenter le nombre de visiteurs ?



Plusieurs conseils pour un propriétaire :
- La qualité d’accueil avant toute chose !
- La qualité de la communication est essentielle, notamment sur les réseaux sociaux.
- Etre recensé dans différents types de guides et sur les réseaux (TripAdvisor…), car le public regarde ce qu’ils conseillent.
- Etre associé à un grand événement. Cela permet de renforcer la notoriété et donc l’attractivité, de bénéficier de grandes retombées…
- Développer les animations déjà existantes.

Il est bien d’informer afin que les visiteurs souhaitent venir, revenir, et que le site devienne « incontournable » !

Pour aller plus loin :



Commentaires

Dans la même catégorie

Nos partenaires