Doctolib rend sa Summer Party historique

Doctolib rend sa Summer Party historique en s’engageant pour le patrimoine avec Hephata. Cette année, la soirée est organisée dans un pavillon de chasse parisien. La jeune entreprise à la fois soutient le patrimoine en péril mais aussi rend sa soirée historique !

Dans cet ancien pavillon de chasse, Marcel Cerdan y a boxé, les Sex Pistols y ont chanté, Régine y a dansé, Doctolib a su s’y amuser !

Nous sommes en juillet, la journée a été chaude. On ouvre donc les portes pour laisser l’air pénétrer à l’intérieur de ce lieu historique. Napoléon III y imagina des solutions pour améliorer l’hygiène de son temps. Un hasard ? Notre start-up cherche à améliorer la vie des soignants et à simplifier l’accès aux soins ! C’est donc un endroit parfait pour le « Bal des Toubibs« .

Doctolib est à l’écoute. Son événement de l’été débute par une plénière au sommet. Dehors, les canotiers et les nappes à carreaux attendent donc patiemment. Mais l’esprit guinguette c’est pour après…

Dans cette partie boisée, en lisière de Paris, Napoléon III décide de faire une halte après une journée de chasse. Depuis la terrasse, il aperçoit les ouvriers de l’ingénieur Alphand qui récurent le lac de Saint-Mandé. Le lac cause en effet des problèmes de salubrité publique depuis des décennies. Depuis son séjour à Londres, l’empereur ne pense plus donc qu’à embellir et assainir Paris. Passionné de sciences et mécène de Louis Pasteur, il cherche à améliorer l’hygiène publique et la santé des Parisiens. La ville, surpeuplée, est un foyer d’infections et la dernière épidémie de choléra a fait près de 20 000 morts.

Pour Doctolib ce soir, la soirée a des airs de 14 juillet ! Après la plénière, chacun est alors invité à l’extérieur pour y découvrir l’ambiance de la vraie guinguette d’antan avec ses décorations particulières, sa musique, son atmosphère décontractée… En bref, une soirée pour rassembler autour de bons buffets et de mille petites activités joyeuses et toutes simples. L’ancien pavillon de chasse est d’ailleurs transformé en guinguette à l’aube du XXème siècle, quatre ans à peine après l’arrivée du premier métro à la Porte de Vincennes. Il accueille toutes sortes de publics : des dimanches au bord de l’eau, où vêtus de leurs plus beaux canotiers, les Parisiens venaient « guinguer », enivrés de vin vert aux sons de l’accordéon, jusqu’aux tangos des années folles, l’immense boule à facettes de Philippe Starck n’attendait plus que les Doctolibers… L’alcool coule à flots pour le plaisir de tous.

Doctolib s’est engagé pour le patrimoine historique… Merci d’avoir organisé votre soirée avec Hephata !